Divagations de Caroline Plouffe

divagations

 

Ce que je demande à un livre, c’est de me faire voyager, de me transporter dans des univers différents, mais aussi de me faire frissonner parfois. Divagations est un recueil de nouvelles qui, toutes, ont ce pouvoir.

Retour au début du vingtième siècle, où la femme n’avait pas son mot à dire, voyage paranormale initiatique, virus mystérieux, télépathie étrange, auteure en manque d’attention, etc… Il y en a pour tous les goûts et pour ceux qui n’ont pas peur du noir. Car selon les histoires, l’angoisse monte crescendo, ne laissant aucun répit et soudain, le final explosif vous laisse pantelant.

L’auteure, Caroline Plouffe manie à la perfection l’art du suspens, dans un style impeccable. Elle aime jouer avec nos nerfs, nous plonger dans la noirceur d’une âme ou nous balader dans une autre dimension. La psychologie des personnages est bien décrite, l’atmosphère où ils évoluent délicieusement oppressante.

Bref, ces petites histoires se savourent ou se lisent d’une traite jusqu’au bout de la nuit… ou en plein jour si l’obscurité vous effraie 😉

 

Lien vers le livre

 

 

On a toujours besoin d’une blonde sexy en bikini pour vendre une machine à laver de Sandra Ganneval

On  a tous besoin d'une blonde en bikini pour vendre

Contrairement à ce que le titre pourrait laisser supposer, ce roman traite de sujets douloureux, violents, voire sordides. Un thriller psychologique se lisant d’une traite.

Avec un style impeccable, alerte, sans concession,  Sandra nous conte l’histoire d’une vengeance de femme. Une vengeance loin d’être à l’eau de rose.

D’un côté, Pélagie, sculpturale blonde éthérée, rêvant de gloire, de reconnaissance, ayant appris dès l’adolescence à jouer de son physique pour s’attirer les bonnes grâces. De l’autre, Clara, femme au caractère bien trempée, cynique, sculptée par les horreurs vécues dans son enfance. L’histoire va les réunir pour le malheur de l’une d’entre elles.

L’auteur nous emporte ainsi sur le chemin de secrets de famille cachés, enfouis, gangreneux. Croyez-moi, ce livre vous tiendra en haleine jusqu’au bout.

Explorer les méandres d’esprits tortueux est difficile comme de boire un alcool au goût amer mais dont on redemande.

Si tous les romans de Sandra Ganneval sont ainsi, je signe à nouveau…

Lien vers le livre