banniere blog laurence lopez hodiesne

Catégorie : Non classé

Bientôt une nouvelle romance historique

😍En avant-première voici la couverture de mon nouveau roman qui arrive bientôt, j’espère qu’elle vous plaira !

Bonne année 2019

Je vous souhaite une très belle année 2019 avec la réalisation de tous vos vœux et surtout une santé de fer !

Bises

Laurence

Auteurs, un petit bonjour c’est toujours sympa !

À la base cet article n’était pas prévu, mais finalement, comme je ne citerai aucun nom, pourquoi pas ! Donc, venez par-là que je vous raconte une petite histoire.

Il était une fois, par un bel après-midi ensoleillé sur la Côte d’Azur, rare en cette saison, donc fort agréable- ne souriez pas, il fait moche aussi chez nous en février – une femme encore jeune qui écrivait tranquillement.

femme auteur

Pour se délasser et voir si une catastrophe mondiale n’était pas survenue pendant qu’elle travaillait, elle cliqua sur l’onglet Facebook. Une demande d’ami apparut, aussi décida-t-elle de regarder s’il s’agissait encore d’un divorcé en manque, ou d’une personne vivant dans un autre pays et dont le but évident était de lui soutirer des sous… Mais ô joie il s’agissait d’un auteur !

chat content auteur

 

Elle regarda la page de ce dernier, vit qu’il écrivait des livres sur le manque de savoir-vivre de certaines personnes, qu’ils avaient tous deux cinq amis en commun et accepta donc l’invitation. L’occasion de faire une nouvelle connaissance est toujours agréable pour sortir un moment de la solitude nourricière de l’écriture. Puis, elle décida d’aller se chercher un petit café, car il faut bien alimenter ses neurones avec ce breuvage hautement recommandé. Le thé vert ce n’est pas mal aussi, mais elle n’en avait plus. Lorsqu’elle reposa son popotin devant l’ordinateur, la tasse manqua de lui glisser des mains.

café auteur

Le monsieur avait profité de son absence pour poster sur son mur de la pub pour ses livres ! Posant son précieux breuvage sur le bureau, elle regarda si le monsieur avait  au moins laissé un petit message si ce n’est pour la remercier de l’avoir accepté comme ami, ce qui rappelons-le est d’usage sur les réseaux sociaux, au moins pour se présenter. Que dalle et peau de banane ! Alors la dame, un peu contrariée, écrivit sur son journal, en commentaire sur la publication de ce monsieur, qu’un petit bonjour aurait été sympathique avant de publier sur ledit journal. Phrase pas trop méchante, mais montrant quand même son léger mécontentement. Sur ce, elle prit sa tasse de café et en but une gorgée, qu’elle manqua de recracher aussitôt en voyant la réponse. Il faut dire qu’elle est du Sud et donc a le sang plutôt chaud…

femme auteur en colère

« Vous avez raison – encore heureux  !–  quand vous aurez lu ma prose, vous esquisserez (peut-être) un sourire. »

Ok ! Déjà, n’aurait-il pas fallu dire : « SI vous lisez ma prose » non ? Car là, ça sonne un peu comme un ordre… même pas un conseil. Puis le reste de la phrase montre bien le peu d’estime pour la personne derrière l’écran. « Quoi, tu n’es pas honorée de voir ma tête sur ton mur, espèce de… »

Si ce monsieur s’était intéressé un minimum aux écrits de la dame, il se serait aperçu qu’il y a toujours une pointe d’humour dans la plupart de ses livres, notamment son essai humoristique (voir commentaires des lecteurs). Il aurait aussi vu les interviews d’auteurs et les chroniques de livres, montrant qu’elle est toujours prête à filer un coup de main aux écrivains. À lui, elle avait plutôt envie de filer un coup de pied au…

chat moqueur auteur

Franchement, comment peut-on avoir envie de lire « la prose » de cette personne dans ces conditions ? Surtout quand ce dernier prône le manque de courtoisie des gens, l’indélicatesse de certains dans le cadre de son métier…. Dans ce cas, ne se doit-on pas d’être exemplaire soi-même ?

La dame ne répondit pas, car les mots risquaient de dépasser sa pensée. Elle laissa le post sur le mur jusqu’au lendemain. Peut-être le monsieur allait-il la contacter pour engager la conversation… Elle ne demandait pas un mot d’excuse loin de là, mais cela se fait entre auteurs de dialoguer…

femme auteur et amis

 

Ce n’est pas une évidence pour certains apparemment. La dame retira donc cet auteur de la liste de ses amis et supprima son post. Evidemment, une question se posait. S’était-il, ne serait-ce qu’un instant, intéressé à la personne qu’il demandait en amie ? Cette dernière espérait au moins qu’à l’avenir, il penserait à saluer les gens avant de leur balancer sa prose à la figure.  Elle espérait aussi que lors des séances de dédicaces, il ne jetait pas ses livres à la figure des gens pour qu’ils les lisent… Aie !

auteur effrayé

 

Si un écrivain est relativement connu, cela ne lui donne pas le droit de marcher sur la tête de ses collègues en bas de l’échelle. Malheureusement, de plus en plus, certains auteurs vous demandent en ami et dans la seconde qui suit,  vous imposent de liker leur page. La plupart du temps sans même faire un petit  coucou. Ensuite, vous n’en entendez plus jamais parler. À croire que la politesse n’est pas de mise sur les réseaux sociaux. À la rigueur, vous pouvez leur demander d’aimer votre page en retour, sachant que cela n’apporte pas grand-chose, mais même dans ce cas-là, sachez que certains ne prendront même pas la peine de le faire…

psychologie auteur

 

Pour finir, vous qui postez sans réfléchir sur le journal d’un autre, sachez que derrière le mur, il y a un nom, un prénom, un visage…

Bref, une personne de chair et de sang…

femme auteur

Sur ce, le mur vous salue !

 

 

bonne-annee-moderne-600x338

Bonjour tout le monde

Bienvenue dans mon nouveau blog !

Suite à des problèmes techniques, j’ai dû abandonner l’ancien. Mon fils a pu récupérer tous les textes, malheureusement tous les commentaires ont été perdus. Je remettrais tout à jour au fur et à mesure.

A bientôt !

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén