Laurence Lopez Hodiesne

Un livre, une toile…

banniere blog laurence lopez hodiesne

Étiquette : quelques mots auraient suffi

Belle journée au Cultura de Mandelieu

Voici un petit retour sur ma journée de rencontres-dédicaces ayant eu lieu samedi 24 mars 2018 au Cultura de Mandelieu.

Une journée que j’attendais avec une petite pointe d’appréhension, car à la différence d’un salon du livre où l’on peut papoter avec les autres auteurs, dans le cas présent, on se retrouve toute seule derrière sa table. Il y a beaucoup de monde, c’est un avantage certes, mais c’est aussi beaucoup plus angoissant lorsqu’on manque d’habitude, ce qui est encore mon cas. Puis, il y a aussi ma timidité naturelle qui n’est pas facile à gérer. Car il ne s’agit pas de rester statique derrière sa table, il faut donner envie aux clients du magasin de s’arrêter un instant, de s’intéresser à vos écrits et éventuellement d’acheter l’un de vos bouquins.

En tout cas, j’étais très bien installée, dans l’allée centrale du rayon livres, on ne pouvait pas me louper.laurence lopez hodiesne dédicaces cultura

Comme c’est le mois du polar, j’étais fort bien entourée de livres de ce genre, ce qui m’a amené plusieurs fois à entamer la conversation en plaisantant sur le fait qu’apparemment mes écrits ne sont pas tout à fait dans le même style.Toutefois, quelques personnes sont reparties avec le marque-pages concernant mon dernier roman.

Le début de matinée a démarré plutôt calmement. Une dame s’est intéressée à mon univers et j’ai eu une belle conversation avec elle, mais comme elle avait déjà acheté pas mal de livres, elle m’a gentiment demandé le lieu de mes prochaines dédicaces. Peut-être la reverrais-je, qui sait…

Au début, il faut bien l’avouer, j’ai eu un peu de mal à parler de mes romans, car j’ai toujours peur d’en dire trop ou pas assez, toutefois cette sensation s’est peu à peu estompée au cours de la journée. Comme quoi ces séances de dédicaces sont indispensables à un auteur, non seulement pour aller à la rencontre de potentiels lecteurs, mais aussi pour se décoincer, voire se déculpabiliser. Car si écrire est dans nos cordes, vendre nos ouvrages chéris n’est pas forcement innée, à moins bien sûr d’être un formidable commercial s’aventurant dans l’écriture.

Après la pause déjeuner, je suis retournée au stand plus motivée que jamais et ce fut enfin le top départ des dédicaces. Ayant amené tous mes ouvrages, la palme revient à mon petit recueil humoristique « Je ne suis que la secrétaire » dont la couverture réalisée par mon fils Romain, graphiste, a beaucoup plu.

Bien entendu, le fait que cela parle du métier de secrétaire a été évidemment  le déclencheur de nombreuses conversations. Toutes n’ont pas débouchées sur un achat, mais ce sera peut-être pour une prochaine fois. En tout cas, j’ai apprécié ces moments de connivences avec certaines personnes.

J’ai donc dédicacé pour la première fois de la journée mon petit recueil à Caroline, une fort sympathique secrétaire. J’espère vraiment que ces petites anecdotes humoristiques lui plairont.

Un peu plus tard, j’ai beaucoup discuté avec une dame très agréable, qui s’est offert « Quelques mots auraient suffi » pour le lire l’après-midi même, car son mari avait prévu de monopoliser la télé pour regarder le rugby. Eh oui, il faut bien s’occuper pendant que nos hommes s’adonnent au sport 😉 Je dois avouer que j’étais très heureuse de pouvoir enfin dédicacer mon dernier roman.

Peu après, deux dames, dont l’une d’entre elles est secrétaire, ont aussi pris mon petit recueil humoristique. Elles se sont également beaucoup intéressées à mes autres écrits ce qui est très gratifiant.

Puis j’ai eu la visite de ma nièce accompagnée de son chéri, ce qui m’a fait vraiment fait plaisir, car cela réconforte toujours de voir des visages connus.

Vers quinze heures, j’ai eu la joie de dédicacer à nouveau « Je ne suis que la secrétaire » à la très sympathique Corinne faisant elle aussi partie du club. Cela m’amuse de voir que ce recueil, dont la version ebook sur Amazon attire encore des lecteurs, puisse plaire autant. Une dame m’a même reproché de ne pas en avoir écrit assez sur le sujet. Peut-être, mais c’est aussi son format réduit qui séduit. Trop d’anecdotes sur le sujet auraient peut-être fait un gros volume, voire carrément un pavé tellement il y a de choses à raconter, mais cela pourrait aussi décourager certains lecteurs. Enfin, c’est mon ressenti…

Au cours de cette journée, j’ai offert plusieurs fois des marque-pages, c’est un petit geste permettant de se faire connaître, de tisser un lien et d’aborder les gens sans les agresser. Bien sûr, il faut cibler les personnes. Lorsque certains vous ignorent ostensiblement, ce n’est pas la peine d’insister. Ou quand d’autres ne répondent pas à votre simple « bonjour ». Une femme en entendant mon salut m’a regardé, a regardé mes livres et s’est détourné sans un mot. Voilà, voilà…. Malheureusement, ce genre de personnes il faut faire avec, on les retrouve partout, même dans mon petit recueil humoristique 😉

Cependant, en général, les gens vous sourient et même s’ils ne s’arrêtent pas, c’est toujours agréable un petit sourire, cela réchauffe le cœur…. D’ailleurs, plusieurs fois au cours de l’après-midi,  j’ai eu des conversations avec des personnes charmantes. Même si elles ne m’ont rien pris, ce fut très agréable et peut-être se souviendront-elles de moi une prochaine fois…

Vers seize heures trente, j’ai dédicacé à nouveau « Je ne suis que la secrétaire » à une ancienne secrétaire travaillant à présent dans la parfumerie. J’espère que mon petit livre lui rappellera quelques souvenirs 😉

Les petits moments de bonheur, c’est aussi lorsque vous offrez un marque-pages à une dame accompagnée d’un monsieur,  que cette dame s’arrête pour lire un peu plus loin le résumé de votre livre, puis revient ensuite sur ses pas pour vous prendre l’ouvrage.  Pour un auteur, c’est gratifiant de voir que son roman peut intéresser. C’est avec un grand plaisir que j’ai dédicacé « Quelques mots auraient suffi » à ce gentil couple.

Un autre couple m’a beaucoup touché aussi, car au départ, ils ne comptaient pas prendre de livres, mais nous avons beaucoup discuté de grands écrivains entre autres, et cela m’a beaucoup touché lorsque le monsieur a finalement décidé de me prendre « Âmes en sursis » mon petit recueil de nouvelles. Bon, à côté des grands noms que nous venions de citer, je me sentais quand même toute petite, mais j’espère que mes modestes écrits lui plairont quand même un peu.

Voilà, ce fut une belle journée, qui m’a beaucoup appris sur moi-même et qui m’a permis de rencontrer plein de gens attachants. Dommage, je n’ai pas de photos avec mes lecteurs mais j’avoue que je n’ai pas eu le courage de leur demander de poser avec moi. En tout cas, je remercie vraiment toutes ces personnes de bien vouloir faire confiance à un nouvel auteur, car je sais que ce n’est pas évident.

Un grand merci aussi à l’équipe de Cultura, très accueillante et tout particulièrement à Laurie et à la dame qui s’est occupée de mon départ, dont je ne connais malheureusement pas le nom, mais avec qui j’ai pris une photo.

C’est avec plaisir que je reviendrai, l’année prochaine peut-être, avec un nouveau roman…

laurence lopez hodiesne cultura mandelieu dédicaces

 

 

 

 

 

 

laurence lopez hodiesne cultura mandelieu

J-1 avant ma première rencontre-dédicace à Nice

 

"vitrine Sorbonne brouillon de culture livres laurence lopez hodiesne"

 

 

"Laurence Lopez Hodiesne Sorbonne"

 

 

C’est demain 😀

J’ai tellement hâte d’y être et en même temps, j’appréhende un peu.
Je ne me suis jamais prêtée à l’exercice avant, aussi ne puis-je m’empêcher d’être un peu nerveuse.

C’est toujours délicat pour les gens de demander une dédicace à un auteur  – j’en sais quelque chose 😉 – sauf que dans mon cas, nous serons deux à être gênés de chaque côté de la table ! Du moins au début, car j’espère bien m’en sortir quand même ! Heureusement, j’ai toujours eu un bon contact avec les gens, notamment dans mon ancien métier de secrétaire médicale. Tout cela en espérant la présence de quelques personnes bien entendu 😛

Puis, je suis tellement heureuse de pouvoir rencontrer de futurs lecteurs. La maison d’édition publiant ce roman m’a beaucoup aidé en ce qui concerne les corrections. Même si j’ai parfois trouvé le temps long…très long, je ne suis pas mécontente du résultat. Ce livre me tenant à cœur, j’espère vraiment qu’il trouvera son public. Une petite dédicace spéciale à Jean d’Aillon, écrivain dont j’adore les romans policiers historiques, celui-ci m’ayant soufflé l’idée d’utiliser un article de mon blog pour écrire un livre. C’est chose faite, même si, bien entendu, l’article en question n’a plus grand-chose à voir avec « Quelques mots auraient suffi », il fut toutefois le point de départ de cette histoire 😉

Alors, si vous aimez les destins de femmes, les histoires mystérieuses avec des secrets de famille, ces non-dits générant des conflits individuels ou familiaux dont il est difficile de se débarrasser, ce livre est fait pour vous 🙂

LLH

 

 

Un commentaire pour Quelques mots auraient suffi

Je remercie vivement Tess,  une fidèle lectrice, pour avoir été la première à m’offrir un beau commentaire sur mon dernier roman « Quelques mots auraient suffi » 🙂

commentaire-roman-psychologique-laurence-lopez-hodiesne

Roman passionnant et dont on n’imagine absolument pas la fin. Des intrigues et des rebonds incroyable. Très très bon roman. J’avais aimée du même auteur Au delà d’un héritage, celui ci est de ma même lignée.

 

 

 

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén