banniere blog laurence lopez hodiesne

Étiquette : recueil nouvelles paranormales

Histoires d’un jour ou d’une vie

histoires d'un jour ou d'une vie

Odes à la vie, odes à l’amour, découvrez à travers ces onze nouvelles les histoires de personnes ordinaires ou d’êtres doués de sensibilité. Différents thèmes sont abordés comme la solitude, la perte d’un être cher, la fin d’un amour, la sensation d’être transparent aux yeux des autres, mais aussi l’espoir et l’appétit de vivre.

Le temps d’une lecture, laissez-vous emporter sur la route poétique, magique ou tout simplement humaine, des sentiments…

 

Kindle ou Papier

La petite étoile perdue : extrait de mon recueil de Nouvelles

étoile-perdue-histoire-noel

 

Extrait de mon recueil de nouvelles :

« Amandine tend à sa mère un petit ange en métal doré, que cette dernière saisit avec précaution pour l’accrocher sur l’une des branches du sapin qu’elles sont toutes deux en train de décorer.

Du haut de ses cinq ans, la petite fille ne peut ignorer la minuscule larme au coin de l’œil de sa maman qui tente de glisser le long de sa joue, mais qu’un rapide revers de la main efface à jamais.Les adultes croient bien souvent que les enfants ne comprennent pas, étant trop jeunes.

Pourtant, Amandine sait bien pourquoi sa mère est si triste. Pourquoi ce Noël est si particulier. Pourquoi sa grand-mère, assise dans le fauteuil du salon, regarde par la fenêtre depuis maintenant vingt bonnes minutes, comme si elle attendait quelqu’un. Une personne qui, comme chaque soir lorsqu’il rentrait du travail,  ne lui fera plus jamais signe en s’engageant sur le chemin menant à la maison.

La petite se doute bien qu’elle ne reverra plus ce grand bonhomme, avec son sourire si lumineux, qui vous faisait oublier en un instant l’objet de votre colère. Cet homme si joyeux, qui s’occupait de sa seule petite fille avec tendresse et bonté depuis sa naissance tant attendue, se faisant complice de ses jeux et quelquefois… de ses bêtises. Même si, parfois, sa santé laissait à désirer, il faisait fi de ses souffrances pour porter Amandine dans l’escalier menant à l’école, juste parce que la petite n’avait pas envie de marcher. Si elle avait su…

Mais on ne raconte pas la maladie à des enfants. Ils la saisissent par des bouts de mots volés au détour d’une conversation.

Amandine se souvient comme si c’était hier du jour où son papy, qui n’avait même plus la force de lui lire une histoire, est rentré à l’hôpital. Parce qu’à partir de ce moment, elle ne l’a plus jamais revu. Depuis, elle a si peur de ce grand bâtiment blanc qui vous vole ceux que vous aimez.

Sa mère lui a expliqué que son grand-père était parti pour un très long voyage, mais le cœur d’Amandine sait bien que l’on ne revient jamais de ce genre de voyage, comme le vieux chat qui s’en est allé au ciel, un jour de printemps, couché là dans son panier….

Alors oui, la petite fille est triste, mais elle veut être forte pour Maman et pour Mamy qui a perdu tous ses mots. Une à une, elle saisit, avec toute sa délicatesse d’enfant, les décorations si brillantes, si gaies, objets inconscients du moment, que sa mère dépose sur les branches d’un sapin sentant bon la forêt.

Alors qu’il ne reste plus rien à accrocher, Amandine et sa mère regardent vers le haut de l’arbre.

Il manque l’étoile ! »

 

L.L.H

recueil nouvelles amour

 

 

 

Si la suite de cette nouvelle vous intéresse, cliquez sur l’image pour accéder à mon recueil de nouvelles  pour le format kindle, au prix tout doux de 0.99 € :

Perdue dans la forêt : extrait de mon Recueil de Nouvelles

nouvelle-fantastique

 

Extrait de mon recueil de nouvelles :

« Le feuillage sombre des arbres me cache le ciel.

Est-ce la nuit ou bien le jour ? Des frissons m’assaillent dus autant à la pénombre qu’à l’humidité de l’air. A perte de vue, il n’y a que des épineux, des buissons enchevêtrés, dont la vue m’oppresse.

Instinctivement je serre quelque chose contre moi. Baissant les yeux, je découvre cet objet que je tiens si fermement.

Mon manuscrit ! Comment et pourquoi suis-je ici dans cette forêt inconnue avec mon manuscrit ?

Ni sac, ni bouteille d’eau, rien qui puisse me servir. Je suis perdue. Pas seulement physiquement, non. Je suis perdue, car je ne sais plus comment j’ai pu atterrir au beau milieu de nulle part. Tournant sur moi-même, je cherche une issue. Aucun sentier, rien que ces buissons aux pointes acérées. Mon souffle s’accélère, j’avale difficilement ma salive. Je lutte tant bien que mal devant la panique tentant de s’insinuer en moi. »

LLH

recueil nouvelles amour

 

Si la suite de cette nouvelle vous intéresse, cliquez sur l’image pour accéder à mon recueil de nouvelles  pour le format kindle, au prix tout doux de 0.99 € :

 

 

La visite : extrait de mon Recueil de Nouvelles

Images pixabay

Extrait de mon recueil de nouvelles :

« Elle trottine derrière l’agent immobilier de toute la force de ses petites jambes frêles. Son visage est plus ridé qu’une pomme oubliée au fond d’une corbeille et sur son front, se dessine un pli soucieux. Dans son regard, délavé comme le ciel en plein hiver, on peut lire le doute qui s’est insinué dans le cœur de la vieille dame aux cheveux blancs comme neige.

Un homme la précède, grand, élégant dans son costume de ville, qui s’agite sans se soucier le moins du monde de cette femme dans son sillage. Avec de grands gestes, il décrit chaque pièce du rez-de-chaussée de la maison, usant et abusant de termes élogieux, tout cela pour le compte du jeune couple à ses côtés. Ce dernier l’écoute, suspendu à ses lèvres, émerveillé. Il faut dire que la maison leur plaît. Ancienne certes, mais spacieuse et bien agencée. Une de ses vieilles demeures semblant posséder une âme. De celles vous donnant envie de poser sur-le-champ vos valises. »

L.L.H

recueil nouvelles amour

 

 

 

Si la suite de cette nouvelle vous intéresse, cliquez sur l’image pour accéder à mon recueil de nouvelles, au prix tout doux de 0.99 € au format ebook :

 

 

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén