Les Créatifs

 

Il y a quelques temps, je vous annonçais ma venue sur le site alittleMarket pour mes créations de robes princesse petites filles, bijoux et accessoires fantaisie.

Sauf que le site ferme bientôt ses portes, gloups…

Une très mauvaise surprise pour beaucoup de créateurs. Surtout, sans aucun signe annonciateur.

Cependant, comme pas mal d’entre nous, j’ai rebondi et me voilà sur :

« Les Créatifs »

Une plateforme où vous trouverez du véritable fait main uniquement français.

Alors si l’envie vous prend de jeter un œil sur ma boutique, voici le lien :

http://www.les-creatifs.com/laurencelopez/

À bientôt, j’espère

LLH

Sortie de mon nouveau livre

 

Quel plaisir de vous annoncer la sortie de mon nouveau roman,

« Quelques mots auraient suffi » chez Ikor Éditions !

Il sera disponible dans toutes les librairies de France et d’ailleurs, mais aussi dans les espaces culturels des centres E.Leclercs.

Beaucoup de travail, des mois d’attente, mais enfin le bébé est là.

C’est une véritable joie de le voir bientôt faire ses premiers pas dans la jungle littéraire !!

Vous pouvez le trouver ici si le cœur vous en dit 🙂

LLH

Changement de look pour mon roman « Au-delà d’un héritage »

 

Bonjour à tous,

Voici la nouvelle couverture de mon roman « Au-delà d’un héritage. »

Lorsque j’ai publié le livre pour la première fois, après beaucoup d’hésitations et concertations avec d’autres personnes,  je m’étais laissé convaincre pour l’ancienne image. Mais finalement j’aime le côté moins sombre de celle-ci, peut-être moins énigmatique, un peu plus romantique.

C’est difficile de prendre une décision pour une couverture car on ne sait jamais si elle est assez accrocheuse pour les futurs lecteurs. Vont-ils apprécier ou au contraire s’en détourner ? Quoiqu’il en soit, cela ne fait pas de mal de changer un peu les habits de lumière d’un ouvrage.

De plus, j’ai profité de l’occasion pour corriger quelques fautes diverses dans le texte, que l’on m’avait fait gentiment remarquer. Un grand merci à Caroline Plouffe, auteure québécoise, pour avoir pris le temps de me les noter. À force de lire et relire son texte, on ne voit même plus ses erreurs, alors un avis extérieur est toujours utile !

Voilà, j’espère que le petit lifting de mon roman plaira, en attendant le prochain !

Bonne journée

LLH

Ma boutique sur aLittle Market

Coucou,

Une fois n’est pas coutume, laissons un peu de côté la littérature pour parler de ma toute nouvelle boutique sur aLittle Market !

Non, non, pas de romans, de nouvelles, mais il y a et il y aura prochainement des accessoires tels que bracelets, colliers, aumônières et costumes d’inspiration historique.

Bref, au gré de mon imagination…

Alors si le cœur vous en dit, voici le lien :

https://www.alittlemarket.com/boutique/laurence_lopez_creations-2468557.html

Et n’oublions pas mon site 🙂

Laurence Lopez Créations

A bientôt

 

Le journal d’un fou de Nikolaï Gogol relooké par Jean-François Pissard

 

Dans cette version revisitée, Jean-François Pissard nous offre un moment de lecture désopilant et cela malgré le sujet traité. L’exercice était difficile, mais il a réussi avec brio le pari de transposer une nouvelle écrite par un écrivain du dix-neuvième siècle à notre époque.

Ce cheminement vers la folie pourrait faire froid dans le dos, mais prête pourtant à rire ou à sourire dans un texte comme dans l’autre. Le style de Monsieur Pissard n’a d’ailleurs rien à envier à celui de l’auteur russe.

Si les personnages, des célébrités de leur temps, ne sont évidemment pas les mêmes, ils restent les victimes, bien malgré eux, de la plume de notre écrivain contemporain.

Somme toute, ce qui est troublant, c’est de constater que l’homme, peu importe son origine et le moment de sa naissance, reste un être dont l’esprit peut, à tout moment, l’emporter dans un monde plus propice à ses rêves et espoirs. Un monde dangereux où l’auteur Jean-François Pissard nous invite à le suivre le temps d’une lecture.

Un grand merci à ce dernier, pour nous donner envie de découvrir ou redécouvrir les écrits de Nikolai Gogol.

Cliquez ici pour voir le livre

Les grains de sable du temps de Morgane Pinon

 

Dans ce recueil de Nouvelles, Morgane Pinon, auteure à la plume délicate et touchante, nous offre une panoplie de personnages aux destins exceptionnels ou pas.

Le récit écrit à la première personne permet de se plonger dans les réflexions intimes de chaque héros ou « grain de sable ». De mieux ressentir leurs doutes et émotions. Leurs déceptions aussi.

Je me suis régalée à essayer de deviner à chaque fois quel individu était caché derrière l’anecdote racontée. J’en ai deviné quelques-uns mais certains m’ont étonné, car j’ai découvert la clé de voûte de certains destins qui, si les choses avaient tourné autrement, aurait pu changer l’Histoire…

Ce texte est aussi un moyen de réfléchir sur le pourquoi du comment. Il suffit parfois d’un élément, d’une rencontre, d’un refus pour que bascule une vie. Prendre tel ou tel chemin peut nous mener à la réussite, à l’affirmation de soi, au bonheur tranquille ou bien au pire des scénarios.

Le titre est très bien choisi, car en effet nous ne sommes que des grains de sables dans l’univers. Certains laissent leur empreinte en bien ou en mal, d’autres sont rejetés à la mer. De nos choix dépendront l’avenir d’autres que nous. Une belle matière à réflexion.

Personnellement, lire les ouvrages de Morgane Pinon est un plaisir, car ils sont toujours empreints de cette même sensibilité. D’ailleurs, je trouve qu’elle porte bien son prénom. Une petite fée de l’écriture…

 

Découvrez-le ici

Âmes en sursis de Laurence Lopez Hodiesne

Bonjour à tous

En attendant la sortie de mon roman chez Ikor Editions, je vous propose de découvrir mon nouveau Recueil de Nouvelles : Âmes en sursis

L’hiver est la saison idéale pour parcourir les chemins de l’étrange, mais en restant au chaud.

Mes héroïnes vous guideront pas à pas pour une promenade irréelle…

Découvrez-le ici

Divagations de Caroline Plouffe

divagations

 

Ce que je demande à un livre, c’est de me faire voyager, de me transporter dans des univers différents, mais aussi de me faire frissonner parfois. Divagations est un recueil de nouvelles qui, toutes, ont ce pouvoir.

Retour au début du vingtième siècle, où la femme n’avait pas son mot à dire, voyage paranormale initiatique, virus mystérieux, télépathie étrange, auteure en manque d’attention, etc… Il y en a pour tous les goûts et pour ceux qui n’ont pas peur du noir. Car selon les histoires, l’angoisse monte crescendo, ne laissant aucun répit et soudain, le final explosif vous laisse pantelant.

L’auteure, Caroline Plouffe manie à la perfection l’art du suspens, dans un style impeccable. Elle aime jouer avec nos nerfs, nous plonger dans la noirceur d’une âme ou nous balader dans une autre dimension. La psychologie des personnages est bien décrite, l’atmosphère où ils évoluent délicieusement oppressante.

Bref, ces petites histoires se savourent ou se lisent d’une traite jusqu’au bout de la nuit… ou en plein jour si l’obscurité vous effraie 😉

 

Lien vers le livre

 

 

Mariage à demi de Robert Dorazi

mariage a demi

 

Je connaissais l’auteur de romans pour la jeunesse, mais pour ce qui est de « Mariage à demi », je me demande si ce ne serait pas une certaine « Sarah » qui l’aurait écrit…

Avec « Mariage à demi », Robert Dorazi nous entraîne dans les fins fonds de la double personnalité. Le héros, Manu Fretin, se bat avec son autre féminin et croyez-moi, ce n’est pas une mince affaire, car la dame est jalouse. Si lui est un fervent admirateur et consommateur de la gent féminine, Sarah, pas vraiment.

Désopilant est le mot me venant à l’esprit pour parler de ce livre. Car de situations pour le moins cocasses en dialogues hilarants, on navigue à vue dans un univers pour le moins singulier.

L’homme a un côté macho, certes, mais un autre carrément candide. Il lui faudra du temps pour comprendre la situation. En même temps, pas facile d’admettre que l’on est pas seul dans sa tête. Et que l’on ne dispose pas de son corps à sa guise non plus. Son langage est parfois terriblement fleuri, mais son analyse des femmes, par moments, perspicace. Ou bien, carrément misogyne. Le combat féminin-masculin en une seule personne.

Carrément drôle, le combat de Manu Fretin contre l’administration pour pouvoir se marier. Bon, il est vrai que c’est un mariage du genre inédit.

On ne s’ennuie pas une seconde dans ce roman, et à chaque chapitre, on se demande ce qu’il va bien pouvoir arriver à ce pauvre homme. Une sorte de thriller humoristique au style vif et trépidant.

Ce qui est certain, c’est qu’après la lecture de cette histoire, si une petite absence nous vient, on risque de se poser quelques questions…

Lien vers le livre

Je t’aime Dieu non plus de Jean-François Pissard

 

L’homme de Dieu est un être humain fait de chair, de sang et… de sentiments. Pourquoi ne pourrait-il pas aimer une autre personne tout en restant au service de la religion ? C’est la grande question de ce roman.

C’est l’histoire d’un amour fou, impossible, contraire aux principes imposés à celui qui voue sa vie à l’Eglise. Mais le cœur peut-il se contraindre si facilement ? Aimer Dieu et une femme est-il si répréhensible ? Les pasteurs, eux, arrivent à concilier les deux sans renier leur foi. Mais les prêtres, non ! Pourtant leur devoir est le même ! Leur but, prêcher la bonne parole à ses ouailles, ne souffrirait probablement pas de cette situation et certaines dérives n’auraient plus lieu d’être.

Michel est un personnage attachant, touchant dans ses interrogations, ses doutes. On le suit pas à pas dans cette lutte implacable. D’autres protagonistes sont tout aussi émouvants et forts en sentiments.

L’auteur avec force et douceur nous conte une belle histoire, de celle qui invite à la réflexion. Spiritualité rime avec dualité. Celle de tout homme.

Mais là n’est pas le seul barrage à cet amour d’un homme pour une femme. Car cette dernière est mariée. Certes, Lydie n’est pas heureuse dans son couple, mais elle est quand même unie devant Dieu.

Voilà un beau roman à découvrir, traitant d’un sujet peu courant, servi par une très belle plume.

Lien vers le livre